Mon amour. Mon Alexandre.

195590

 

Lasse. Mes os sont imbibés par la fatigue de cette journée. Par la tristesse du silence qui se fait sournoisement bruyant. Par cette vie perdue qui semble clore la mienne. Je suis seule. Pour la première fois. Alors que … Lire la suite…

« Perdus »

 

thumbs_2006_12zl0042

 

François courait dans une rue dépourvue de lumière. Son souffle asthmatique avait des relents de crainte viscérale qui tétanisaient ses muscles. Il sentait une boule au fond de son ventre prête à exploser dans un cri d’effroi. Que … Lire la suite…

Clarisse

usa-california-1955-elliott-erwitt

 

Clarisse ressemblait à une courtisane de la Sérenissime, le sex appeal en moins. Ses boucles fragiles dégagées par une raie centrale donnaient de la folie à son visage enfantin et blafard. Elles bougeaient au rythme de ses émotions surjouées … Lire la suite…

Monsieur Auguste

clown

 

Maître Bidard avait des rituels. Celui de s’observer dans le miroir de l’ascenseur qui le menait à son bureau en faisait partie. Il commençait toujours son examen par l’étude rapprochée de sa dentition parfaite et blanchie régulièrement au laser. … Lire la suite…

Effluves et bouts de tissus

culotte

 

Je l’avais surprise par l’entrebâillement de la porte. Elle venait de sortir de sa douche glaciale et matinale. Elle frictionnait avec vigueur ses chairs flasques et dissonantes sans jamais poser ses yeux sur le miroir étamé. Ses gestes étaient … Lire la suite…

Vie et mort d’Ernest Bouveau

kertesz_andre_679_1982_c

 

Ernest Bouveau se sentait étourdi. Il avait encore dans la bouche la mémoire d’une sécheresse asphyxiée recherchant désespérément la régénérescence salvatrice de l’oxygène tranquillement approprié. Il avait l’impression d’être enveloppé dans une ouate où agréable et inconfortable se bataillaient … Lire la suite…