Domaine public

tricot1

 

Chaque mois je me sens animal. Accroupie sur ma cuvette, j’ai une muqueuse instinctive qui affiche son insolence incontrôlable. Machine à sang ou à enfanter, mon utérus n’a d’intimité que dans l’animalité rythmée d’un cycle éphémère.

Objet religieux, il … Lire la suite…

Les champs de bataille

08 et 09 mai 1945

 

Si dans la mythologie grecque, les Champs Elysées sont un paradis où les héros et les gens vertueux se délectent d’un repos éternel mérité, ceux de Paris s’apparentent plus à l’enfer sur terre.

Je n’avais que 200 mètres à … Lire la suite…

Et quatre-vingt-dix années se sont écoulées

ues061113_1_560

 

On laisse sonner longuement. On a l’habitude. Son corps moins alerte la soutient pesamment. Il lui faut quelques secondes désormais pour s’échapper de son fauteuil. Quelques unes de plus pour trouver un équilibre fragile. Une poignée encore pour se … Lire la suite…

Hasard génétique déterminant

guy-bourdin3

 

Montrer ses seins ou se draper dans la pureté d’un voile immaculé ? Hystériser sa féminité contestataire ou l’utiliser contre d’autres groupes aux façons de faire divergentes ? Hurler ou prier ?

Le féminisme a de la voix. Il n’a plus de … Lire la suite…

Née fille. Devenue femme.

nee-fille-devenue-femme

 

Née fille.
Devenue femme.
Femme fatale. Femme au foyer. Femme d’affaires.

Née fille il y a une vingtaine d’années. Bien après la bataille. Bien après les suffragettes, les soutiens gorges brulés, le manifeste des 343 salopes, le MLF pur … Lire la suite…

Le voile nocturne

voile-nocturne

 

Des adieux embarrassants et hypocrites. Une porte qui se referme. Une seconde qui suffit à retrouver son naturel, son souffle, son incarnation. Il faut s’échapper, partir vite et loin. Plus on mettra de distance entre cet endroit et soi, … Lire la suite…

Pudeur assassine

pudeur-assassine

 

Ce soir, on se laisse couler en splendeur. On prend quelques heures pour lâcher prise. Le chemin vers la perdition est engageant, facile à emprunter, familier. On peut y aller les yeux fermés, trainant avec soi une autodestruction ponctuelle … Lire la suite…

Artistes de la chair

images-pied-talon-big

 

Une double paires de collant pour gainer les hanches et maintenir les fesses hautes. Ou des porte-jarretelles et des bas pour enserrer dans des lames textiles des cuisses généreuses et capitonnées. Une ceinture pour marquer la finesse fabriquée d’une taille … Lire la suite…

Notre plus belle arme

notre-plus-belle-arme1

 

Elle n’est pas farouche malgré sa pureté affichée. Ni aigrie malgré son expérience. Ou avilie, inerte, atone. Elle aime être salie, barbouillée, noircie. Souillée, déshonorée, dégradée. Abimée, infectée, corrompue.

Elle se présente toujours nue comme un appel à l’agression … Lire la suite…