Paris – Tbilissi

© Kikala Studio

Fondatrice d’une maison de couture en plein cœur de Tbilissi après une formation parisienne, Tamuna Ingorokva a su mixer sa créativité géorgienne à des inspirations françaises. Découverte.

Tamuna Ingorokva est géorgienne. Pourtant, après des études à l’Academy of Arts de Tbilissi, c’est à Paris qu’elle décide de poursuivre sa formation. Dans cette ville qui selon elle est « l’endroit où la mode est née et continue de naître ». Dans cette « capitale de la création ». Dans ce lieu d’Histoire où elle découvre un style qui lui est propre et les moyens de réaliser ses rêves. Et justement, son rêve se profile. Diplômée d’ESMOD, elle quitte la France pour retourner dans son pays d’origine et fonder en 2002 une maison de couture qui porte son nom. Dès lors, elle s’emploie à entremêler avec justesse les savoir-faire et les inspirations glanés dans l’Hexagone à l’esprit du Caucase, cette région qui joue le rôle de frontière entre l’Europe et l’Asie.

La femme imaginée par Tamuna Ingorokva est donc multiple. Elle possède le caractère révolutionnaire des Géorgiennes et l’indépendance des Françaises. Elle est forte, cosmopolite et moderne. Les vêtements qu’elle porte ne s’encombrent pas de fioritures et autres falbalas mais de détails discrets qui s’épanouissent dans un minimalisme juste, soulignant son tempérament franc. Elle se renouvelle subtilement à chaque saison, portée par les inspirations de la créatrice qui la façonne et qui avoue regarder en ce moment du côté des années 90 et des films d’Almodovar. Mais si ces influences vont et viennent au gré de ses voyages, de ses lectures et de ses coups de cœur artistiques, comme pour mieux éclore dans ses collections, Tamuna Ingorokva reste attachée à quelques singularités qui réapparaissent tels des gimmicks textiles. La soie tout d’abord, qu’elle travaille dans toutes ses collections, les lignes qu’elle aime droites et longues, les coupes qu’elle aspire géométriques, et enfin le col en V qu’elle décline sur la plupart de ses silhouettes, faisant de ce détail une véritable caractéristique de son travail.

 

© Kikala Studio

Tamuna Ingorokva s’applique à réaliser « une mode dynamique, multifonctionnelle et innovante », une mode qui « correspond aux besoins du moment ». Et si le moment semble parfois pénible, implacable et brutal, la styliste, elle, s’obstine à insuffler « des sentiments et des idées positives dans toutes (s)es créations ». Une énergie authentique qui se retrouve dans la légèreté soyeuse de certaines silhouettes, dans des coupes libératoires et ultra-féminines, dans la tendresse d’une couleur ou la justesse d’un imprimé. Mais Tamuna Ingorokva sait aussi jouer avec les contrastes en structurant une allure à coup d’épaisseur, en flirtant sagement avec un minimalisme sobre, en injectant une teinte électrique ou en déclinant un noir profond dans des silhouettes monochromes. Car finalement, au milieu de multiples influences, qu’elles soient géorgiennes ou françaises, Tamuna Ingoroka dit croire en une chose : l’intuition. Et visiblement, ce dernier ne lui fait pas défaut.

 

Article publié dans Runway France en septembre 2014

© Kikala Studio

 

 

(0)

Laisser un commentaire