Les cris des Zimbabwéennes

munch_TheScream_big

Les Zimbabwéens sont-ils scientologues ? Non, simplement corruptibles. À l’instar de la secte américaine qui prône les accouchements dans le silence, un hôpital de ce pays d’Afrique australe presse les femmes à contenir leurs cris durant la délivrance douloureuse. Le tout, en ayant mis en place une amende de 5 dollars pour chaque hurlement poussé. De quoi les délester, non pas de leur souffrance utérine, mais d’un revenu vital dans un pays où le sous-emploi touche 95% de la population et où le salaire moyen est de 150 dollars.

Justifiant cette mesure par le fait que des cris peuvent déclencher de fausses alertes, l’hôpital pousse le vice en retenant contre leur gré les patientes ne pouvant pas régler leur solde. Ainsi, beaucoup de zimbabwéennes de la région décident d’accoucher chez elles où leurs cris ne gonfleront pas une note injustifiable mais ne remplaceront malheureusement pas une assistance médicale parfois nécessaire lors de l’enfantement.

Actuellement au Zimbabwe, huit femmes meurent chaque jour en donnant naissance à leur enfant.

(0)

Laisser un commentaire