Expulsés pour cause de beauté

7760847570_arabie-saoudite

En Arabie Saoudite, la beauté, notion plus que subjective, semble se confronter à l’objectivité altérée d’une poignée de moralisateurs rétrogrades. Le tout avec pour conséquence l’expulsion de trois Dubaïotes de passage jugés trop beaux pour ne pas entraîner un mouvement libidineux et lubrique chez les femmes saoudiennes.
Autrement dit, ces dernières qui – rappelons-le – doivent avoir une autorisation écrite de l’homme de la famille pour sortir de chez elles ou trouver un emploi, qui ne peuvent pas contracter un prêt, louer un appartement, conduire une voiture ou acheter un billet d’avion, se seraient finalement rebeller pour offrir une danse des sept voiles érotique et révolutionnaire à ces hommes aux charmes irrésistibles. De quoi donner des sueurs froides au Comité pour la préservation de la vertu et la prévention du vice qui en vient à juger et condamner un hasard génétique sous couvert de la trop grande faiblesse hormonale et morale de sa gent féminine.

Question :  les femmes saoudiennes sont-elles héréditairement programmées pour ne pas savoir contenir leur pulsion et leur désir ou est-ce encore une fois les hommes saoudiens qui projettent et appliquent, comme pour mieux soumettre ces femmes, leur vision déformée de la féminité ?

 

 

 

(0)

Laisser un commentaire