À chacun sa croix

m_le_maudit_3962_north_607x

Lors de sa tentative de repentance médiatique orchestrée au micro de RTL, Jérôme Cahuzac a lâché une phrase qui en a troublé plus d’un par sa rhétorique élémentaire : « Si je suis répugnant, comment qualifie-t-on un violeur, un assassin d’enfants ? Comment qualifie-t-on Marc Dutroux ? »

Une mise en parallèle déconcertante qui a dérangé le principal intéressé, à savoir le susnommé Marc Dutrouc. Ce dernier a donc fait savoir par la voix de son avocat qu’il entendait « entreprendre toutes les démarches juridiques pour faire cesser de voir son nom associé à celui de Mr Cahuzac ».

Marc Dutrouc a vraisemblablement plus de difficulté à être comparé à l’emblématique fraudeur qu’à être qualifié de « répugnant ». Ironie ou absurdité ? Toujours est-il que l’hôpital semble sérieusement se foutre de la charité…si tant est que l’on puisse attacher le mot « charité » au nom de Jérôme Cahuzac.

(0)

Laisser un commentaire